Le thym de Provence est désormais une indication géographique protégée

Le thym de Provence est désormais une indication géographique protégée

Bonne Lecture

Le thym de Provence, cher à Pagnol, a été inscrit au registre des indications géographiques protégées, a annoncé lundi 26 février la Commission européenne.

Cultivée en plein champ ou en milieu naturel dans le sud-est de la France, le thym "se caractérise par un arôme et un goût puissant et piquant comparé aux autres dit "doux"", explique la Commission dans un communiqué.

L'exécutif européen salue la tradition de cueillette du thym sauvage et les "procédés anciens de séchage, triage et confection de bouquets de thym".

Au-delà de ses qualités aromatiques, le thym était aussi utilisé dans les temps plus anciens pour conserver les viandes.

"La présence du thym en Provence, et les particularités aromatiques et gustatives du thym de Provence sont souvent citées dans la littérature, de Pline l'Ancien au Ier siècle jusqu'à Marcel Pagnol", rappelle la Commission.
 

Une cinquantaine de producteurs en Provence

L'aire géographique protégée, «qui correspond à une zone avec une forte présence spontanée du thym dans le milieu naturel, de champs cultivés et d'implantation d'unités de transformation», s'étend sur plusieurs départements de l'actuelle région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA) dont la Drôme, les Hautes-Alpes, le Var et l'Ardèche. D'après l'INAO, on comptait près de 50 producteurs de «thym de Provence» en 2013.

crédits photo : Illustration. Photo F.M.

Vous avez un avis ?

Mise en ligne le 27.02.2018
300 vues

Vous aimerez aussi

Choisir une option ou "Autre..." pour laisser un message.
Chargement en cours...
Are you sure you want to cancel your report?
Se Connecter
Pseudo de Connexion
Mot de passe
Mot de passe oublié? Rappel